Recherche scientifique

Redessiner les contours de la didactique des langues : les neurosciences au service de l’apprentissage/enseignement ludique

Reshaping the contours of English learning/teaching: Neurosciences to understand playful learning/teaching 

Mots-clés : cognition incarnée, didactique des langues et des cultures, jeu théâtral, mondes immersifs, théâtre

Après avoir étudié le théâtre didactique de Brecht dans le théâtre contemporain de langue anglaise (post-doctorat de 2007 à 2013 : « Redessiner les contours du théâtre contemporain anglophone »), j’ai souhaité examiner dans quelle mesure le théâtre et le jeu théâtral pouvaient être utilisés à des fins pédagogiques auprès d’étudiants en anglais LANSAD. J’ai donc réorienté mes recherches scientifiques et me suis intéressée à l’apprentissage de l’anglais par le théâtre et les techniques théâtrales (apprentissage de l’anglais en situation, scénarisation et résolution de problèmes par l’accomplissement de tâches). Mes recherches actuelles portent sur l’étude du jeu théâtral en tant que dispositif pédagogique privilégié dans l’apprentissage/ acquisition ainsi que la consolidation des compétences linguistiques en anglais. Ma recherche s’inscrit dans une approche « communic-actionnelle » de la didactique des langues et l’ancrage conceptuel que je choisis relève du paradigme de l’enaction et de la cognition incarnée (portée par Francisco Varela).

Je mène désormais une réflexion sur le développement cognitif de l’apprenant lors de l’apprentissage/ acquisition des compétences générales et langagières par le jeu. J’ancre mon analyse sur la transmission de savoirs, savoir-faire, savoir-être et savoir-apprendre par le jeu théâtral à travers la mise en scène de situations de communication et l’observation du rôle du discours et de la gestuelle théâtrales.

Une étude des TICE, notamment des mondes virtuels, et de leur valeur ajoutée dans l’acquisition/ apprentissage et la consolidation de l’anglais vient nourrir mon axe de recherche. Des travaux pratiques avec des étudiants en présentiel et en distanciel me permettent de vérifier l’adéquation entre descripteurs du CECRL et consolidation des compétences générales et langagières de communication des étudiants.